Catégories
Divers

L’histoire des sites les plus visités

Surfer sur internet est incontestablement devenu l’une des occupations principales de la majorité des habitants de la planète. Les possibilités sont infinies, qu’elles soient pour se divertir, travailler ou étudier. Derrière les sites Internet les plus visités au monde, il y a parfois de belles histoires. Si certaines sont fréquemment contées, voire mises en scène au cinéma comme le fit « The Social Network » sur la création de Facebook, d’autres sont moins connues. Et ce, même pour des sites web au trafic quotidien abyssal. 

Google, le géant du web

Google a dérivé de nombreux services

Avant d’acquérir de nombreux services et de créer des services destinés aux entreprises et particuliers avec les produits de l’entreprise, Google est avant tout réputé pour son moteur de recherche. Et ce fameux moteur ayant progressivement fait la popularité du géant californien est lié à l’histoire de deux étudiants de Stanford. Larry Page et Sergey Brin étaient pourtant en désaccord sur tous les sujets possibles, selon leurs propres dires.

Toujours est-il qu’en 1997 et après de longs mois de travail, le moteur de recherche Google apparaît sur l’Internet. En septembre 1998 et après une recherche d’investissement plafonnée à un million de dollars, les deux compères et Craig Silverstein, débarqué dans l’aventure, s’installent dans le garage loué par une amie pour lancer officiellement la société Google. Le début d’une longue histoire qui verra ce garage devenir un lieu symbolique de la Silicon Valley…

Les sites de jeux 

Le monde moderne a aussi changé le rapport des passionnés de sports, de paris et d’autres jeux à jamais. En permettant à des amateurs de profiter de leur passion depuis le confort de leur maison, certains sites spécialisés sont devenus les références dans leur domaine avec des millions de connexions chaque année sur leurs serveurs. 

Wikipedia, encyclopédie participative

Les limites de Wikipedia sont très souvent définies, notamment dans le monde éducatif et scolaire. Étant participative, l’encyclopédie peut être complétée par des rédacteurs bénévoles, partout dans le monde et peut donc être le repère d’informations et d’avis divergeants

Cependant, le nombre grandissant de médiateurs et la règle obligeant désormais les contributeurs à inclure leurs sources font de Wikipedia un endroit où la fiabilité des informations est de moins en moins décriée. 

Wikipedia est utilisé à travers la planète.

Historiquement, Wikipedia est l’œuvre de Jimmy Wales et Larry Sanger. Cette encyclopédie libre s’appelait en 2000, Nupedia et s’adressait à des lecteurs scientifiques. La quantité d’articles publiée restant faible au fil des semaines, Sanger se vit expliquer le principe du wiki par un programmeur ami. Quelques semaines plus tard, Wikipedia était créé et marquait les prémices de la plus connue des encyclopédies participatives. Moins de trois mois après le lancement, l’entreprise déclinait son site internet dans une première langue étrangère : le français. 

ESPN, superpuissance 

Avant de penser au site internet de la chaîne, on pense bien évidemment à la chaîne de télévision sportive, érigée en référence outre-Atlantique. Depuis le lancement du service de streaming ESPN+ en 2018, la chaîne basée dans le Connecticut compterait plus de 120 millions d’Américains réguliers devant les programmes sportifs de l’entreprise privée détenue par la Walt Disney Company. 

Première chaîne privée sur le basketball, le football américain ou encore le base-ball, ESPN ne comptait pas s’arrêter là. Dans les années 2000, une refonte totale du site internet de l’entreprise laisse entrevoir le lancement d’une unité de journalisme purement web, dans l’ère du temps. 

À ce jour, le site internet d’ESPN est la référence ultime pour bon nombre d’annonceurs, suiveurs ou amateurs anglophones, et ce, sur tous les sports américains et globaux. Il y en a pour tous les goûts, des aficionados de statistiques parfois aussi farfelues les unes que les autres, aux articles de fond traitant de l’actualité, ESPN est fait pour tous les passionnés. 

Avec le temps, certains journalistes de l’entreprise ont même acquis un statut de célébrité grâce à leurs off ou leur degré d’expertise. C’est notamment le cas d’Adam Scheffter pour le football américain et la NFL, ainsi que Adrian Wojnarowski. Dans le microcosme de la NBA, le célèbre championnat de basketball, Woj est réputé pour ses Woj Bomb qu’il a pris l’habitude de dévoiler grâce à un réseau ultra-développé à l’intérieur de la NBA.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.